Célébration du 8 Septembre, Journée Internationale de l’Alphabétisation

L’Epouse du Président de la République KEÏTA Aminata MAÏGA s’engage aux côtés des acteurs pour gagner le combat contre l’obscurantisme afin d'asseoir une Paix Durable.

Le Mali a commémoré ce 8 septembre 2017 la journée internationale de l’Alphabétisation, placée sous le thème national : « Le numérique au service de l’alphabétisation pour la résilience, la paix et la réconciliation nationale ». Ce thème fait appel à une alphabétisation globalisante par le biais des Technologies d’information et de communication à l’ère du numérique.

Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 06 septembre 2017

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 06 septembre 2017 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil des Ministres a adopté des projets de texte.

 

AU CHAPITRE DES MESURES LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES

AU TITRE DU MINISTERE DE LA DECENTRALISATION ET DE LA FISCALITE LOCALE

CMA-plateforme : Incertitudes sur la prorogation de la trêve

L’accord de cessez-le-feu signé le 23 août dernier entre la CMA et la Plate-forme expire aujourd’hui mercredi. Les deux groupes rivaux qui s’étaient violemment affrontés en juillet dernier, étaient parvenus à une trêve de 15 jours. Pour l’instant, les responsables des deux mouvements ne confirment pas la prolongation de l’accord de cessez-le-feu. Mais le Conseil de sécurité statue aujourd’hui sur l’adoption d’un régime de sanctions contre ceux qui entraveront la mise en œuvre de l’accord de paix.

Poutine plaide pour des discussions avec Pyongyang et alerte contre "une hystérie militaire"

La Corée du Nord ne "demande qu'une chose, la guerre", a accusé Washington, plaidant pour des sanctions de l'ONU "les plus fortes possibles" après l'essai nucléaire de Pyongyang. La Russie les juge de son côté "inutiles et inefficaces".

 

Lors d'une session du Conseil convoquée en urgence au lendemain d'un sixième essai nucléaire nord-coréen, les États-Unis, avec leurs alliés européens et japonais, ont annoncé lundi 4 septembre négocier de nouvelles sanctions sévères de l'ONU contre la Corée du Nord, mais la position de Pékin et Moscou, dotés d'un droit de veto, reste incertaine.