L’historique de l’ORTM dont les origines remontent en 1957, l’ère de la présence française, se résume en quatre grandes périodes :
Radio Soudan de 1957 à 1960 :
La société de Radio France d’Outre-Mer a été instaurée au Soudan Français, (actuel Mali) en 1957. Logée dans les locaux de l’Office des Postes et Télécommunications au quartier Sans Fil, elle officiait avec un émetteur onde moyenne de 1kw et ne couvrait que Bamako et ses environs.
Radio Nationale du Mali de 1960 à 1983 :
En 1960, avec l’accession du pays à l’indépendance, la maison de la radio a été construite à Bozola en Comme II du District de Bamako. La Radio Soudan dont les équipements ont été renforcés s’est vue érigée en Radio Nationale du Mali. Assurant la desserte nationale en 1962 avec quatre émetteurs en ondes courtes, la radio nationale a été dotée d’un nouveau centre émetteur érigé sur la route de Kati avec quatre émetteurs courts pour la couverture internationale.
En 1971, les capacités de la structure ont été renforcées avec la rénovation des équipements et la réalisation de deux nouveaux studios et deux nouvelles cabines techniques. Cette situation s’est poursuivie avec le renouvellement des émetteurs jusqu’en 1992.
Radiodiffusion Télévision du Mali de 1983-1992 :
La structure a enregistré l’avènement de la télévision qui a émis pour la première fois le 22 septembre 1983 grâce à une subvention de la Libye. Une subvention française a permis de doter la structure d’équipements de reportage, de montage et aussi d’étendre la télévision dans les régions de Ségou (1986), Koulikoro (1989), Mopti (1993).
Office de Radiodiffusion Télévision du Mali de 1992 à nos jours :
Le 05 octobre 1992, la structure a amorcé un tournant important de son évolution à travers la loi 92-021 consacrant son changement de statut de Service Central en Etablissement Public à caractère Administratif. Ce changement est intervenu dans le cadre de la politique de développement des médias publics par le gouvernement. L’objectif de ce changement est de doter l’office non seulement de moyens pour sa politique en matière de ressources financières et humaines mais aussi de structures fonctionnelles et adaptées.
De sa création à nos jour, l’ORTM a connu une évolution spectaculaire tant au niveau structurel que fonctionnel notamment au regard des équipements et infrastructures développés et des effectifs qui y officient actuellement.
Mission de l’ORTM
Dans le cadre des attributions qui lui sont assignées par la loi de sa création, l’ORTM exerce les missions suivantes qui peuvent être reparties en quatre grands axes :

  1. La première mission consiste à assurer le service public de la radiodiffusion sonore et télévisuelle, notamment de concevoir, réaliser, diffuser tous programmes de radiodiffusion et télévision relatifs à l’information, la culture, l’éducation et le divertissement du public ;
  2. La deuxième mission est de participer à la conservation, la promotion et la diffusion de la culture au Mali ;
  3. La troisième mission consiste à organiser, exploiter entretenir et de développer ses réseaux et installations de diffusion ;
  4. La quatrième mission consiste à participer à la conception de tous autres réseaux de communication audiovisuelle.
  • Dénomination :

Office de Radio et Télévision du Mali (ORTM)

  • Objectifs/missions :
    •  concevoir, réaliser des programmes de radio et de télévision relatifs à l’information, à la culture, à l’éducation et au divertissement du public ;
    •  participer à la conservation, à la promotion des langues et de la culture du Mali ;
    • faire diffuser les services de la radio et de la télévision par l’opérateur national de diffusion et par tous autres moyens électroniques;
    • Consolider l’unité nationale, la bonne gouvernance et la Démocratie.
    • Editorial / Politique de proximité : assurer le service public de la Radio et de la Télévision, promouvoir et consolider la démocratie pluraliste,  accompagner la décentralisation  (culture, démocratie, paix et réconciliation, actions citoyennes, Développement économique, activités de l’Etat…)
      • Radio :
        • Une Radio Nationale (réhabilitée en 2000 par la Coopération allemande),
        • Radios de Proximité: 8 stations régionales ,
        • Chaine II à Bamako .
      • Télévision :
        • La Télévision Nationale ORTM  : Généraliste,
        • TM2 : chaine Régionale de Bamako : Publics : jeunes et femmes.
  • Statut: EPA : Etablissement Public à caractère Administratif
  • Encrage: MENUC.
  • Personnel (nombre):
    • 844 agents dont 423 fonctionnaires  et 421 contractuels,
    •  6 agents sont actuellement en disponibilité, tandis que 7 sont en détachement,
    •  63 collaborateurs extérieurs.
  • Démembrements/ Organes de Gestion
    • Conseil d’Administration: Président Ministre de tutelle,
    • Direction Générale: Directeur Général et son adjoint,
    • Comité de Gestion,
    • 07 Directions techniques,  03 chefs de service, une agence comptable et un contrôleur  financier,

Des divisions et sections, 8 stations régionales, soit une station dans chaque région, hormis Ménaka et Taoudéni.