Actualités

International : Affrontements entre policiers et étudiants ivoiriens à Abidjan

La police ivoirienne a tiré des gaz lacrymogènes lundi sur des étudiants qui manifestaient à Abidjan contre une "hausse abusive des frais d'inscription" pour la rentrée. Des affrontements avaient déjà eu lieu mercredi pour les mêmes raisons.

Des affrontements ont éclaté lundi 18 septembre entre policiers et étudiants qui protestaient à Abidjan, en Côte d'Ivoire, contre une "hausse abusive des frais d'inscription" pour la rentrée. À Cocody, quartier qui abrite l'université Félix Houphouët-Boigny et ses campus, la police a lancé des gaz lacrymogènes et utilisé des jets d'eau pour disperser les étudiants, qui ont mis en place des barrages et jeté des pierres sur les forces de l’ordre.

Sommet G5 Sahel à l’ONU: des questions de fond posées en présence des Etats-Unis

Une réunion sur le G5 Sahel s’est tenue lundi 18 septembre 2017 en marge de l'Assemblée générale de l’ONU, avec les présidents des cinq pays du groupe, mais avec aussi Emmanuel Macron, Alpha Condé, président en exercice de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’UA, ou encore la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini et le secrétaire général de l’ONU António Guterres. Et finalement, un représentant américain était bien présent, un conseiller du Homeland Security, le département de Sécurité intérieure. Financement, articulation force G5 et forces de l'Onu, les débats ont porté sur des questions de fond.

Le chef de la MINUSMA aux groupes armés : « Notre patience a des limites »

Le patron de la Minusma s’indigne face au double jeu de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) et de la Plateforme dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Mahamat Saleh Annadif n’a pas pu s’empêcher de manifester vertement la désolation de la communauté internationale aux comportements des deux groupes armés à qui il a rappelé que « la patience de la communauté internationale  a des limites ».

IBK à l’ONU : « Je suis venu pour porter le message fort du G5 Sahel»

L’agenda du président de la République à New York prévoit plusieurs réunions et audiences, notamment avec le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres et le sous-secrétaire d’Etat aux Affaires politiques des Etats-Unis d’Amérique, Thomas Shannon.

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, est arrivé, samedi soir, à New York où il prendra part aux travaux de la 72è session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations unies. La cérémonie d’ouverture du débat général aura lieu ce mardi à partir de 10 heures. Après le président du Brésil, Michel Temer, celui des Etats-Unis, Donald Trump et d’autres présidents, Ibrahim Boubacar Kéita sera accueilli à la tribune le même jour aux environs de 15 heures pour prononcer son discours devant nombre de ses homologues ayant fait le déplacement dans la grande métropole américaine.

Sous-catégories

Passation de service